Question existensielle n°1

Aller en bas

Question existensielle n°1

Message  Piguase le Mer 6 Aoû - 2:03

Tiens, on a pas encore parlé de question existentielles. Et pourtant nous sommes de bons penseurs, enfin un peu, alors on pourrait mettre le flood de coté et exprimer notre avis sur des sujets?

J'avais une autre question à poser à la base, mais pour la poser je voulais déjà connaitre votre position sur ce point:


Croyez-vous en dieu?

Ou plutot

Comment prend forme la spiritualité chez vous?

Quelqu'un à envie de se lancer? ^^

_________________

Piguase
Elfe et miné

Messages : 69
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 29
Localisation : La ferme!

Voir le profil de l'utilisateur http://putrefactile.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Asua le Lun 18 Aoû - 10:17

... à grands coups de briques.

_________________
avatar
Asua
Morporkien

Messages : 30
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Piguase le Mar 19 Aoû - 13:15

Intéressante Answer, on reconnait ici une Asua très....Chrétienne Very Happy


mais pouvez-nous nous en dire plus? Comment évaluez vous Jesus, notre grande sauveur?

(Très connu notamment pour son film: Jesus II , le retour )

_________________

Piguase
Elfe et miné

Messages : 69
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 29
Localisation : La ferme!

Voir le profil de l'utilisateur http://putrefactile.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Asua le Mer 20 Aoû - 9:47

M'est avis que si il y a quelqu'un de "tout puissant", soit il a vraiment merdé avec la race humaine et dans ce cas là c'est pas la peine de le prier, le mal est fait. Soit on s'est foutu dans la merde tout seuls comme des grand et dans ce cas là il a bien raison de se détourner de nous.

Si je puis avancé une hypothése perso... j'y connais pas grand chose en religion à part les quelques livres à la va-vite que j'ai lu sur le sujet... mais l'homme est à l'image de dieu. Balance un homme à la tête de tout les autres et tu verra ce qui en ressort. Un bon gros foutoir. M'est avis que s'il est vraiment tout seul là haut il doit bien se marrer de nous voir.

Or donc pour ma part j'en reste à mon molythéisme paien. Soit: n'emmerdez pas les dieux où ils vous le rendrons, sacrifiez un mulot quand vous avez un truc à dire (Un pigeon c'est mieux ça rend service à la societe en même temps), et ne jamais, jamais se tenir en armure rouillée en haut d'une montagne en beuglant "tout les dieux sont des salauds". Conception Tolkienienne ou Pratchettienne, a savoir un panthéon avec au milieu un type un peu plus doué de c'est dix doigts, peu importe le nom (Io l'aveugle, Eru, Eus, Lug...)

Je trouve ça plus probable qu'un groupe de "chose puissante" se débatte pour savoir qui provoquera la fin du monde, qu'un seul et unique (mon precieux) en train de déprimer devant sa création.

Voilà. il est 8h44 en forme dés le matin. tralalala.
D'un autre coté j'ai peut être clos le débat car si peu importe les noms on peux dire dieux et ses apôtre, ses saint et ses anges .. au lieu d'io et ses 40 copains.

Bref. Next!

_________________
avatar
Asua
Morporkien

Messages : 30
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Piguase le Mer 20 Aoû - 14:37

Voila donc une conception très humaine de la religion.


Mais qu'en est-il des fourmis? Que leur résèrvent les dieux!

Car comme vous l'avez dit, mèdèèème, "l'homme est à l'image de dieu". Donc seul l'homme est vraiment privilegié dans tout ça. Mais quand l'homme il était singe, dieu il faisait quoi? Hmmmmm....

Et pendant les quelques milliards d'années, quand il y avait quedalle , les Dieux ils étaient là aussi? Ils faisaient quoi?

Il existe des visions de dieu moins humaines, genre plus vu comme un "Flux" (ex: la Nature) et perso si il se trouvait qu'en vérité il existerait une force de création, une Vie avec un grand V, m'est avis qu'on serai pas plus avantagés que les fourmis, les cloportes ou les plantes grimpantes.

En résumé, l'homme est un très gros egocentrique!

Il est 13h et j'ai un peu glandé au lit -_-

_________________

Piguase
Elfe et miné

Messages : 69
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 29
Localisation : La ferme!

Voir le profil de l'utilisateur http://putrefactile.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Edward le Mer 20 Aoû - 17:28

Dieu = une hypothèse recevable.

On a une connaissance pour le moins fragmentaire de tout ce qui concerne la création de l'univers, de la vie et du reste, et pour autant qu'on sache, il se peut tout à fait qu des êtres supérieurs, des consciences inaccessibles pour nos cerveaux et autres dieux en jupette interviennent régulièrement sur l'évolution, la géologie, l'évolution des pensées humaines et autres, la naissance d'idées, etc. Peut-être que nous faisons partie d'un dessein que nous ne pouvons pas appréhender. Et peut-être pas.

Dieu est un problème scientifique insoluble pour le moment. Personne ne peut prouver son existence (sauf si on accorde crédit aux contes de fées de la Bible, de la Torah, du Coran et tout ce qui va avec, ou aux fables de Bernadette Soubirous et autres miracles que personne n'a vu à part celui qui en parle), et d'un autre côté, je mets au défi quiconque de prouver sa non-existence. Ben oui, un être tout-puissant, invisible, qui agit de manière subtile sur tout ce qui nous entoure (ce qui expliquerait au passage certains mystères sur lesquels butent les scientifiques de tout poil, genre y a-t-il une finalité à l'évolution, pourquoi l'univers a-t-il été créé, comment la vie est apparue, etc) sans pour autant avoir besoin ou envie de se manifester de manière à ce qu'il soit établi qu'il existe, ça peut paraître tiré par les cheveux, mais vu qu'il est impossible de démolir cette hypothèse, on doit forcément en conclure que c'est une possibilité.

Ensuite, c'est comme tous les grands débats: c'est une question de foi. Personnellement, je ne l'ai pas. Mais je reste athée, pas agnostique: je n'ai pas de dieu, mais je ne refuse pas pour autant l'idée de leur existence. Disons que je demande à voir. En attendant, j'ai vécu sans dieu et je ne me suis pas encore pris la foudre, donc tout va bien. Je n'ai aucun vide spirituel à combler, aucun besoin de me rattacher à un être imaginaire qui ne me répond pas, aucune figure parentale à assimiler à un dieu tout-puissant, bref, athée et je le vis bien. Mais comme tout bon scientifique, je garde dans un coin de ma tête la possibilité qu'un dieu existe. On ne sait jamais.

Et si jamais un dieu existe, alors il est très, très, très loin de nos conceptions égoïstes et anthropocentriques. Je ne vois pas pourquoi dieu aurait la tronche d'un humain, alors que s'il a créé la vie, il a créé 80% d'espèces d'insectes. Si dieu existe au sens où on l'entend, alors il ressemble à un cafard. L'humain est une espèce parmi la multitude que "dieu" a créé. A part notre arrogance naturelle, je ne vois pas ce qui nous permet de croire qu'un créateur voulait obtenir notre espèce au final, et pas une autre ou, plus probablement, un gigantesque assemblage d'espèces diverses. Si "dieu" a un but, c'est à l'échelle des écosystèmes, pas de l'espèce, à mon avis. Il n'y a aucune raison pour qu'il se penche sur les primates glabres et roses que nous sommes plus que sur les poissons des abysses ou les perroquets aptères de Nouvelle Zélande.

Si Dieu existe, pour moi c'est une force créatrice, c'est la Nature, l'évolution et la sélection naturelle. Elle fabrique, sélectionne les meilleurs, développe les espèces. Et dans ce cas, il est normal qu'il n'ait pas envie d'intervenir pour changer nos comportements: il nous a créés ainsi, alors assumons. Si nous devons arriver à notre autodestruction, qu'il en soit ainsi: nous servirons peut-être au développement d'une autre espèce qui apprendra de nos erreurs, ou alors nous serons l'image de l'erreur à ne pas commettre pour la force créatrice de la nature.

Next.

_________________
avatar
Edward
Chef Tyrannique

Messages : 81
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://rounddix.monalliance.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Piguase le Mer 20 Aoû - 21:20

Maintenant que cette base a été posée, je crois que je vais en venir à ma véritable question.


C'est entré dans ma tête comme ca et m'a turlupiné.



Vos gosses, bon admettons que vous avez des gosses ok, vous gosses, ils vont recevoir a l'école une éducation chrétienne. Mais vous, que pensez vous leur enseigner en la matière? Si vous vous trouvez par un certain nombre de raisonnements que dieu est tout sauf celui de la bible, allez-vous laisser vos gosse recevoir ces "sornettes"? Mais en meme temps ils sont eux, et non pas vous, donc laisseriez-les vous plutot apprendre de leur propres déductions?

En clair comment éduquer spirituellement son gosse si on est dans la lignée athée ? mhhhhh, ça parait loin comme question ça. des gosses, brrr!

_________________

Piguase
Elfe et miné

Messages : 69
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 29
Localisation : La ferme!

Voir le profil de l'utilisateur http://putrefactile.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Asua le Jeu 21 Aoû - 10:39

...Heu.. et pourquoi ils iraient recevoir une éducation chrétienne à l'école?
j'ai été dans une école laique et frachement vu le quartier, j'en ai appris plus sur Allah que sur Jesus...
Un truc est sur c'est qu'ils n'iront pas en école privée...

Quant à leur refiler une éducation religieuse... si vraiment ils le demandent... j'en sais rien. Au lieu de recevoir quelque chose je prefererai qu'ils se creusent la tête pour avoir des idées.
Mais aprés libre à eux... Tant qu'il font leurs trois dévotions quotidiennes à la déesse et qu'il honore Ogmios et Dagda.

_________________
avatar
Asua
Morporkien

Messages : 30
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Kwak le Jeu 21 Aoû - 12:14

Déjà, la question ne se pose même pas!

Des gosses? Non merci, passez votre chemin m'zelle cigogne. Sauf si c'est un ange sans aile que vous m'apportez.

Ce n'est pas que notre planète est train de virer au cauchemar, mais c'est tout comme. Pollution, explosion, désertification, manifestation, revendication et toutes ces stériles discussions. Mettre un enfant au monde pour qu'il grandisse dans un enfer? Il faudrait être légèrement psychopathe pour faire cela. Ou alors, il faut avoir des thunes et aller se planquer dans un quartier pénard genre desperate housewives mais sans cyclone, sans jardinier et sans Eddie Brite :p. Ou alors un quartier style "les femmes de Stepford"... Mais bon, on risquerait de devenir dingue.

Et puis surtout, faire des gosses? Pour qu'après, ils te pètent à la gueule? Qu'ils te pourrissent la vie chaque jour que Dieu fait dès l'âge de 11 ans jusqu'à ce qu'ils quittent le nid 10 ans plus tard? Non merci.

C'est un peu fouilli, mais bon, je jette des idées en l'air, attrapez-les toutes! (cf Monképo^^)

A bientôt les justiciers.
avatar
Kwak
bouffeur de saussice

Messages : 43
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Piguase le Jeu 21 Aoû - 22:21

Tu verra, un jour l'instinct de reproduction s'elèvera chez toi!

(...ou chez soph ^^ )



Un bon place to live? -> Go Switzerland Very Happy

_________________

Piguase
Elfe et miné

Messages : 69
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 29
Localisation : La ferme!

Voir le profil de l'utilisateur http://putrefactile.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Edward le Jeu 21 Aoû - 22:35

D'abord je rejoins Cartha: pas de gosse. C'est irresponsable, effectivement, et en plus ça coûte cher. Sans compter que c'est vraiment un truc qui ne m'attire pas. Mais c'est vrai qu'il arrive très souvent que l'instinct reproducteur survienne à moment ou un autre, malheureusement. C'est la nature, c'est comme ça: on a envie de transmettre notre patrimoine génétique. Ce n'est pas obligatoire, y'a des gens qui détestent l'idée d'avoir des gosses jusqu'à la ménopause/andropause (et après c'est trop tard). Mais ça arrive.

Alors mettons que ça arrive. Que je rencontre une nana suffisemment insistante et pète-couilles pour qu'il me vienne l'idée de me reproduire avec. Rien que l'idée me fait gerber, mais admettons. Une éducation religieuse? Oui, certainement, ils en auront une. Parce qu'il faut connaître l'ennemi, qu'il faut savoir avant de pouvoir se faire une idée. Mais je ne laisserai jamais à un quelconque tocard d'une école catholique le soin d'expliquer à mes gosses le vaste sujet de la divinité. Ils l'apprendront dans les bouquins, en discutant avec des gens sensés et ouverts, et de toutes façons je leur en parlerai, moi. Mais l'éducation religieuse à l'école, certainement pas, en dehors des cours d'histoire, et encore.

Et Cartha, si Soph veut absolument des gosses, dis-lui d'adopter ^^ elle passera sur l'événement douloureux de l'accouchement, déjà, et puis elle ne surpeuplera pas la planète puisqu'il sera déjà là.

_________________
avatar
Edward
Chef Tyrannique

Messages : 81
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://rounddix.monalliance.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question existensielle n°1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum